Les entrepreneurs canadiens ne profitent pas suffisamment d’Internet, selon une étude

Radio-Canada

Six PME sondées sur 10 qui ont une présence sur Internet ne réalisent pas de ventes en ligne et se privent ainsi d’une source importante de croissance, selon une étude publiée par la Banque de développement du Canada (BDC).

La BDC rappelle que le commerce électronique devrait doubler d’importance entre 2018 et 2021, jusqu’à représenter un marché mondial de 6,6 billions de dollars canadiens.

Plus du tiers des entreprises canadiennes sondées qui ont pris de l’expansion en ligne ont rapporté une croissance des ventes supérieure à 10 % par année entre 2016 et 2019, comparativement à un cinquième pour les autres entreprises, constate l’étude.

L’étude révèle toutefois que ces entreprises ont dû gérer plusieurs défis au moment d’accroître leurs activités en ligne, comme la protection et la sécurité des données (32 %), un manque de connaissance des technologies numériques (25 %) et des difficultés liées à l’embauche d’employés qualifiés et à leur fidélisation (24 %).

L’étude révèle qu’au cours des trois dernières années, les entreprises qui se sont développées en ligne ont consacré en moyenne 37 458 $ à leur site Internet et 29 10 $ à des activités de marketing numérique.

L’étude montre aussi que les grandes entreprises tendent à investir sept fois plus dans l’optimisation de leur présence en ligne que celles de plus petite taille.

Méthodologie : BDC a réalisé ce sondage en ligne entre le 12 et le 22 février 2019 auprès de 1485 chefs d’entreprises au Canada, à partir d’une invitation envoyée par courriel. Ces propriétaires d’entreprises exercent tous des activités en dehors de leurs marchés locaux. Aucune marge d’erreur ne peut être calculée sur un sondage non probabiliste comme celui-ci.

 

Fuente: Radio Canada

Recent Posts